Les appartements ou les maisons situées au centre ou en périphérie d’une ville sont généralement reliés au réseau d’égoût de la ville. Ils n’ont alors pas besoin de fosse septique puisque c’est la ville qui va prendre en charge l’évacuation et/ou le traitement des eaux usées via une station d’épuration.

Pour les maisons situées un peu plus loin, par contre, l’infrastructure d’un égoût reviendrait trop cher à la ville vu les distances à parcourir par rapport à la densité d’habitation à déservir. Du coup, chaque habitation un peu éloignée et non déservie par les égoûts devra investir dans l’installation d’une fosse septique.

Une fosse septique est une installation qui permet aux eaux usées (telles que les eaux des toilettes, les eaux savonneuses de la douche, du bain, et de la machine à laver, les eaux grasses de la vaisselles, …) d’être clarifiées avant d’être relachées dans la nature. Même si une fosse septique n’élimine pas tout, elle permet déjà de trier et décomposer de manière efficace les différents éléments organiques des eaux usées. Elle permet surtout de relâcher les matières les plus liquides en conservant les matières solides (ces dernières devant être vidangées de manière périodique). Une fosse septique n’est donc pas une station d’épuration. Elle permet juste de rendre les liquides provenant des eaux usées propres à être relâchées dans la nature où elles pourront alors être absorbées par les microbactéries naturellement présentes dans le sol.

La fosse septique et la fosse toutes eaux apparaît sous forme d’une grande cuve (typiquement en béton, en plastique (pvc) ou en fibres de verre) imperméable qui va contenir les eaux usées un certain temps afin que des bactéries fassent leur travail de décomposition.

Ce type d’assainissement individuel a pour but de limiter les rejets des différentes eaux rejetées par l’habitation. C’est ainsi que toutes les évacuations des eaux de la maison convergent vers la fosse septique. La fosse septique va donc servir d’épurateur avant de rejeter les eaux dans la nature, par épandage souterrain.

Une fosse septique ou une fosse toutes eaux est donc un système d’assainissement individuel, aussi appelé assainissement non collectif ou assainissement autonome.

Une telle infrastructure est rendue obligatoire pour toutes les habitations qui ne sont pas directement reliées à un réseau d’égoût, c’est-à-dire à un réseau d’assainissement collectif. Ce sont les propriétaires, eux-mêmes, qui doivent prendre en charge tous les frais liés à l’installation et à l’entretien de leur fosse septique.

Différence entre une fosse septique et une fosse toutes eaux

A l’origine, la fosse septique avait été conçue pour accueillir les eaux provenant des toilettes (WC). Seules ces eaux devaient être traitées avant d’être relâchées dans la nature via un puits sans fond.
La réglementation impose maintenant que toutes les eaux provenant de la maison (à l’exception des eaux de pluie) doivent passer via la fosse septique. C’est ainsi que l’ancienne fosse septique a laissé la place à la fosse toutes eaux.